mercredi 7 septembre 2016

Coup de coeur

Nous sommes le 18 juillet , pas de canicule et c'était en soirée



La Mer s'est retirée 
Qui la ramenera?
La Mer s'est démontée 
Qui la remontera 
La Mer est emportée 
Qui la rapportera 
La Mer est déchainée 
Qui la rattachera 
Un enfant qui joue sur la plage 
Avec un collier de coquillages 
Jacques Charpentreau


11 commentaires:

  1. Juillet pas des meilleurs... mais on a fait avec, pas vrai petit bonhomme ! J'aime bien ce poème, bises de jill

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Claudine,
    Cette photo est bien mignonne et ce poème est superbe, j'aime beaucoup :)
    Belle journée, bisous !

    RépondreSupprimer
  3. Il semble tout perdu ce p'tit bout, Claudine. Belle photo, beau poème.
    Bises et bon mercredi

    RépondreSupprimer
  4. Superbe Claudine ce petit bout de matelot dans l'eau ! bravo belle photo

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Claudine.
    Les pieds dans l'eau, la tête au soleil!
    Très bonne semaine. A + ☼

    RépondreSupprimer
  6. bonjour Claudine , au bord de la mer on supporte mieux si va dans l'eau hi hi hi , beau cliché en reflets bisous belles vacances A+

    RépondreSupprimer
  7. Un superbe poème qui illustre à merveille ta photo...Une belle page..

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Claudine
    Trop mimi cette photo !!!
    et joli poème, merci !
    Bisous, bonne journée

    RépondreSupprimer
  9. Magnifique partage !
    Ta photo est superbe et j'adore le poème.
    Merci, Claudine. C'est à croquer. :)
    Bisous et douce soirée.

    RépondreSupprimer
  10. Ce petit bonhomme nous récite un magnifique poème..
    Trop mignon ta photo..
    Bises et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Claudine, D'une part, les mots de Jacques Charpentreau et de l'autre cette photo très jolie et touchante voire apaisante : un bien beau cadeau avant un superbe week-end !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour permettre a tous et à toutes de laisser un petit mot sans être obligée de montrer patte blanche
Merci à vous tous